A la Commission de la Défense

A la Commission de la Défense

Pour ce nouveau mandat, j’ai choisi d’être membre de la Commission de la Défense et des Forces armées à l’Assemblée nationale. J’appartiens également à la Commission des Affaires européennes.

 

Pourquoi la Commission de la Défense ?

 

C’est un domaine qui m’a toujours passionné depuis que j’ai découvert l’armée lors de mon service militaire comme aspirant au 2ème régiment de Hussards à Orléans.  Par la suite, à l’ENA, je m’étais spécialisé dans la stratégie et les armes nouvelles.

 

Par ailleurs, la Commission de la Défense est intéressante pour un député qui siège dans l’opposition. En effet, la coupure gauche/droite y a moins d’importance que dans les autres commissions, les députés de la minorité sont mieux écoutés et,  souvent, il y a un consensus sur les grandes options de notre politique militaire.

 

Enfin, je n’oublie pas que le camp de La Valbonne, qui  accueille le 68ème RAA et le régiment médical de l’armée de terre, est dans ma circonscription, sans parler de la base aérienne d’Ambérieu-en-Bugey qui en est toute proche.

 

Mais le hasard a fait que mes 1ères missions n’ont pas été consacrées à l’armée de terre, mais à l’aviation et à la marine. Au mois de Juillet, je suis allé au salon aéronautique de Farnborough, en Angleterre. En septembre, j’ai eu le privilège de visiter à Brest le sous-marin nucléaire d’attaque » Saphir » et le sous-marin nucléaire lance-engins « Le Téméraire ». J’ai également assisté à la démonstration d’un assaut de navire pirate par des commandos de la marine amenés par hélicoptère et par zodiac.

 

Cliquez ici pour voir la photo de l’assaut

 

Cliquez ici pour voir la photo des spectateurs sur le pont de la frégate « Aquitaine »

 

 

©Charles de la Verpillière Mentions légales