Baisse du quotient familial : une attaque en règle contre les classes moyennes

 Le gouvernement  vient encore de réduire le quotient familial : en 2014,  il passera de 2000 à 1500 €, après avoir déjà  baissé de 2336 à 2000€ en 2013, soit une baisse totale de 36% depuis que M. Hollande est au pouvoir.  1,3 million de familles seront touchées, avec en moyenne  un supplément d’impôt sur le revenu de 800€ par an.

En outre, des centaines de milliers de ménages seront frappés par le gel de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) et la division par 2 de son montant pour les couples dont les revenus mensuels dépassent 4000 €.

De même, 1,6 million de ménages seront touchés par la suppression de la réduction d’impôt pour les frais de scolarité des collégiens et lycéens.

C’est donc une attaque en règle contre les classes moyennes et la fin de l’universalité de la politique familiale.

Pourtant, d’autres mesures auraient pu permettre de combler le déficit de la branche famille de la sécurité sociale, évalué à 2,6 milliards € :

– Lutter contre la fraude, les abus et les erreurs. La Cour des comptes les chiffre à 1,6 milliards €.

– Faire des économies sur les frais de gestion de la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF).

 

Au lieu de quoi, une fois de plus, M. Hollande a choisi le matraquage fiscal.

©Charles de la Verpillière Mentions légales