Défendre l’Ain face à l’impérialisme lyonnais

 

J’ai interpelé le Gouvernement hier à l’Assemblée nationale pour protester contre le déclassement des autoroutes A6 et A7 dans la traversée de Lyon.

J’ai fait ressortir que, pour faire plaisir à M. Gérard Collomb, 16 000 véhicules par jour – essentiellement des poids lourds – vont se reporter dans l’Ain sur les autoroutes A 432 et A 46.
J’ai également souligné que ceci se fait, jusqu’à présent, sans aucune concertation.
J’ai demandé au Gouvernement de jouer son rôle d’arbitre, pour que l’Ain ne soit victime de l’égoïsme et l’impérialisme lyonnais.

La réponse du Secrétaire d’Etat aux transports, M. Alain Vidalies, a été décevante. Il a confirmé l’intention du Gouvernement de donner satisfaction à M. Gérard Collomb.
Il a toutefois laissé entendre que les collectivités concernées (sans doute s’agit-il du département de l’Ain ?) seraient consultées dans le cadre d’un groupe de travail.

Je continuerai donc mon action pour que l’Ain et ses habitants soient respectés.

©Charles de la Verpillière Mentions légales