La gauche au pouvoir : premier couac !

M. Peillon, nouveau ministre de l’éducation nationale, avant même son installation, a annoncé l’abandon de la semaine de 4 jours dans les écoles primaires.Vaste programme !

Sauf qu’il n’en avait parlé à personne : ni aux syndicats d’enseignants, ni aux associations de parents d’élèves, ni aux collectivités territoriales qui gèrent les cantines, le périscolaire et les transports…

Toute honte bue, M. Ayrault a dû annoncer que la réforme nécessitait une réflexion approfondie…
Qui nous avait promis qu’on ne ferait plus rien sans concertation ?

©Charles de la Verpillière Mentions légales