La gauche du Conseil général ne défend pas notre département auprès de l’État et de la Région

A quelques semaines des élections départementales, la majorité de gauche du Conseil général de l’Ain multiplie les « sessions exceptionnelles » qui ne sont en fait que des séances de propagande.

Mais elle « oublie » de parler des sujets qui fâchent.

Ainsi, le contrat de plan entre l’État et la Région Rhône-Alpes, qui va être définitivement rédigé dans les prochains jours, sacrifie le département de l’Ain. Nous ne recevrons qu’une très faible partie des financements  que l’État et la Région vont consacrer aux grands investissements et aux politiques publiques de 2015 à 2020. Rien sur le volet routier, presque rien en matière ferroviaire ou d’enseignement supérieur.

L’exécutif du Conseil général n’a pas su défendre notre département !

Je suis donc intervenu pour demander des explications sur cette carence très grave. Je n’ai reçu aucune réponse.

Lire le texte  de mon Intervention du 16.02.15

©Charles de la Verpillière Mentions légales