Matinales de l’économie à l’Assemblée nationale

Matinales de l’économie à l’Assemblée nationale

Ce 19 mai, j’ai coanimé une table ronde dans le cadre des « Matinales de l’Assemblée nationale », sur le thème : « Peut-il y avoir une politique européenne d’accueil des réfugiés ? »

Les migrations liées aux demandes d’asile provoquées par les chocs et les conflits de guerre (Syrie, par exemple) constituent un défi majeur pour la communauté internationale et singulièrement pour l’Union Européenne. L’arrivée de près de 1,5 millions de réfugiés dans les pays de l’OCDE dont 1,3 Millions en Europe au cours de l’année 2015 met l’Union Européenne et les États membres face à leurs responsabilités. La gestion non coopérative de ce dossier, les initiatives unilatérales (négociations avec la Turquie) et la difficulté à mettre en place une vraie politique concertée et coordonnée de relocalisation des réfugiés fortement concentrés sur quelques points d’entrée, risque bien de remettre en cause les fondements même de la construction européenne en raison des tentatives de rétablissement des frontières entre les États membres et de remise en cause des accords de Schengen. Quelle contribution l’analyse économique peut-elle apporter à ces débats et quelles leçons peut-on tirer des actions de terrain ?

Intervenants
Charles de la Verpillière (Député de la 2ème circonscription de l’Ain)
Jean-Christophe Dumont (chef de la division des migrations internationales à l’Organisation de coopération et de développement économiques – OCDE)
Laurent Grandguillaume (Député de la 1re circonscription de Côte-d’Or)
Geneviève Jacques (Présidente de La Cimade)
Modératrice : Sandrine Foulon (Alternatives Economiques)

©Charles de la Verpillière Mentions légales