Mohamed MERRAH : les inspecteurs des travaux finis se déchaînent…

Maintenant que le RAID a réglé son compte au tueur de Toulouse et Montauban, les « experts » et les inspecteurs des travaux finis se déchaînent.

C’est le député socialiste URVOAS, conseiller de M. HOLLANDE,  qui s’étonne qu’il ait fallu 30 heures pour en venir à bout. Il n’avait qu’à prendre une arme, un casque et un gilet pare-balles pour y aller lui-même !

C’est M. PROUTEAU, ancien conseiller de M. MITTERRAND, qui prétend qu’on aurait pu le prendre vivant en utilisant des grenades lacrymogènes. On attendrait plus de modestie de la part d’un homme qu, en  1982, avait « trouvé » chez des pseudo-terroristes irlandais des armes qu’il avait lui-même amenées, afin de faire croire à une grosse prise dans la lutte anti-terroriste…

Et que dire de tous ceux qui s’indignent que Mohamed MERRAH n’ait pas été arrêté avant ses crimes alors qu’il était fiché ? Ce sont les mêmes qui auraient poussé des cris si on l’avait fait, qui ont combattu toutes les lois anti-terroristes et qui   demandent sans arrêt  la suppression des fichiers de police informatisés.

La vérité, c’est que la chaîne de sécurité a bien fonctionné, n’en déplaise aux « bien-pensants » ! Bravo et merci aux policiers pour leur savoir-faire et leur courage !

©Charles de la Verpillière Mentions légales