Projet de loi « d’adaptation de la société au vieillissement »

Projet de loi « d’adaptation de la société au vieillissement »

Ce projet de loi comporte quelques mesures positives : revalorisation de l’APA à domicile ; création d’un « droit au répit »  pour les proches aidant une personne âgée dépendante à son domicile.

Mais les lacunes et les imperfections du texte sont considérables. Il laisse de côté la problématique de la prise en charge des personnes dépendantes en EHPAD. En particulier, il ne répond absolument pas aux difficultés des familles qui doivent payer un reste à charge très important quand les tarifs des EHPAD se situent entre 1800 et 3000 € mensuels.

Rien n’est dit non plus sur le financement de l’APA dont le coût augmente très rapidement (1,85 Md € en 2002 ; 5,36 Md € en 2012) et pourrait atteindre 12,4 Md € en 2025, puis 20,6 Md € en 2040. Or, cette dépense est supportée à 70 % par les départements : le gouvernement ne prévoit aucune recette en compensation.

Enfin, le projet de loi comporte un article inacceptable : la nationalité française sera accordée à tous les étrangers résidant  en France depuis au moins 25 ans et ayant un enfant ou un petit-enfant français. C’est la porte ouverte à la naturalisation de centaine de milliers d’étrangers.

Pour toutes ces raisons, j’ai voté contre le projet de loi.

Crédit photo : Fotolia

©Charles de la Verpillière Mentions légales