Projet de réforme de la taxe d’habitation : toujours plus d’impôts pour les classes moyennes

Projet de réforme de la taxe d’habitation : toujours plus d’impôts pour les classes moyennes

La taxe d’habitation est due par toute personne occupant un logement, qu’elle soit propriétaire ou locataire. Elle est prélevée au profit des communes et de leurs groupements, pour financer des services publics que nous utilisons tous les jours (voirie…). Son montant dépend de la valeur locative du logement, calculée en fonction de sa surface, de sa localisation et des éléments de confort.

 

Nous venons d’apprendre que le Gouvernement envisage de lier la taxe d’habitation au revenu des ménages.

 

Je vous épargne les aspects techniques particulièrement complexes de ce projet, mais retenez qu’il s’agit d’une nouvelle tentative du Gouvernement de faire peser une charge fiscale plus lourde sur les classes moyennes de notre pays, faisant de la taxe d’habitation un impôt supplémentaire sur le revenu.

 

C’est une réforme inacceptable dans son principe. Elle se prépare en catimini, pour ne surtout pas faire de vagues avant les élections  municipales et européennes. Ne nous laissons pas faire et diffusons largement l’information sur cette nouvelle étape du matraquage fiscal.

©Charles de la Verpillière Mentions légales