Réforme du collège : le gouvernement en plein déni de démocratie

Réforme du collège : le gouvernement en plein déni de démocratie

La parution au Journal Officiel, hier matin, du décret réformant le collège montre le vrai visage du gouvernement : il n’est que mépris envers les enseignants qui ont fait grève. Mépris aussi envers tous ceux qui souhaitent débattre de la réforme et apporter des propositions : ils ne seront pas entendus.

Ce véritable coup de force du gouvernement démontre son affolement de voir le contrôle de la situation lui échapper. Un coup de force dans l’urgence pour ne pas avoir à reculer : notre gouvernement, en ne songeant pas, avant toute autre considération, à l’avenir de nos enfants, se comporte de façon irresponsable et politicienne. Il est prêt à sacrifier les fondamentaux de notre enseignement pour des questions d’égo et de dogme. Quel gâchis pour notre pays !

Comme mon collègue Christian Jacob, président du Groupe UMP à l’Assemblée nationale, je demande l’abrogation du décret, pour qu’un véritable débat démocratique puisse avoir lieu.

©Charles de la Verpillière Mentions légales