Traité européen de stabilité budgétaire : je vote pour

Traité européen de stabilité budgétaire : je vote pour

A l’initiative de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, 25 pays européens ont signé, le 2 mars 2012, un traité par lequel ils s’engagent à rétablir l’équilibre de leurs finances publiques.

 

Pendant sa campagne électorale, M. Hollande avait annoncé qu’il renégocierait ce traité. Il n’y est pas parvenu et s’est résigné à demander au parlement français de ratifier le traité européen de stabilité budgétaire. A l’Assemblée nationale, le vote aura lieu le mardi 9 octobre.

 

Je voterai en faveur de la ratification. Pourquoi ?

 

Lorsque les États dépensent plus qu’ils ne gagnent, la différence est financée par l’emprunt.

Si cette situation perdure, le poids de la dette devient insupportable : les remboursements absorbent une part croissante des ressources, les « marchés financiers » ont des doutes sur la solvabilité des pays concernés, ils exigent des taux d’intérêt de plus en plus élevés,  les États,  les entreprises et les ménages ne peuvent plus investir, c’est toute l’économie qui s’arrête.

 

Ainsi, il est évident que les déficits budgétaires et l’endettement excessif expliquent une grande partie de la crise que traverse l’économie européenne, l’autre explication se trouvant dans la moindre compétitivité de nos entreprises par rapport aux pays émergents.

 

Lutter contre les déficits et l’endettement est donc une question de vie ou de mort pour l’Europe. Ratifier le traité est une première étape indispensable.

 

Il faudra ensuite que M. Hollande et son gouvernement tiennent leurs engagements. C’est une autre histoire…

 

Photo : Fotolia

©Charles de la Verpillière Mentions légales