Contre l’islamisme radical

Décapitation de Samuel Paty, assassinat de 3 personnes dans la basilique Notre-Dame de Nice : en quelques jours, le terrorisme islamiste a semé la terreur dans notre pays.

Pour protéger les français et éradiquer le terrorisme, parler de guerre, comme l’a fait M. Macron, ne suffit pas : il faut la faire !

Ainsi, depuis 3 ans,  nous ne cessons de demander un durcissement de la législation anti-terroriste et en matière d’immigration, car les deux phénomènes sont liés.

  • Expulsion des étrangers fichés pour radicalisation ;
  • Fermeture de 100 mosquées salafistes ;
  • Expulsion des imams qui prêchent la violence ;
  • Rétention de sûreté pour les terroristes islamistes à leur sortie de prison ;
  • Réduction de l’immigration grâce à une restriction du regroupement familial, du droit d’asile et du droit du sol ;
  • Interdiction des listes communautaristes aux élections ;
  • Rendre obligatoire les examens radiologiques osseux des personnes qui réclament le statut de mineur non accompagné (MNA) ;
  • Mettre fin à l’attribution automatique d’une carte de résident valable 10 ans aux étrangers ;
  • Interdire le retour des djihadistes sur le territoire national ;
  • Interdire de tout emploi public les personnes radicalisées.

Mais nos propositions ont jusqu’à présent toutes été rejetées par la majorité gouvernementale : sous la présidence de M. Hollande entre 2012 et 2017, comme sous celle de M. Macron depuis 2017.

Nous ne désespérons pas qu’un jour le bon sens l’emporte. Il faut nous y aider !

©Charles de la Verpillière Mentions légales